COVID 19 - La Ville du Pellerin se prépare à la sortie du confinement

Pour anticiper le déconfinement, annoncé le lundi 11 mai par les autorités, et dans l’attente des futures mesures gouvernementales qui  accompagneront et  encadreront une reprise progressive de l’activité en France, tout en évitant de déclencher une nouvelle vague de contagions, la Ville du Pellerin a d’ores et déjà pris des mesures.
 
Acquisition par la Ville de matériel de protection

2500 masques en tissu homologué « anti-projections » lavables et réutilisables (dont 500 auprès de la couturière, Mélanie Choblet, également aide-soignante à temps partiel au service réanimation du CHU de Nantes et membre du collectif couturières solidaires Pays de Retz).

1000 masques chirurgicaux jetables.

Des visières de protection.

Tout ce matériel sera livré fin avril et sera mis à la disposition des populations présumées les plus fragiles ou les plus exposées : les Pellerinais âgés de plus de 65 ans, les personnes oeuvrant dans la commune au service des habitants tels que les agents communaux, les aides à domicile, les bénévoles d’associations caritatives, les forces de sécurité, les élus, etc.

La Mairie s’est également équipée d’écrans de protection en plexiglas, qui seront positionnés dans tous les accueils municipaux ainsi que dans les bureaux des personnels recevant du public et de près de 50 litres de gel hydro-alcoolique.

 
Demande de 5500 masques pour les Pellerinais auprès de Nantes métropole

Avec le souhait que la ville puisse au moins fournir un masque lavable et réutilisable à chaque Pellerinais à la sortie du confinement, la commune du Pellerin a fait la demande de 5500 masques supplémentaires auprès de Nantes métropole dès le 17 avril.

En effet, à l’initiative des Maires des 24 communes de l’agglomération, Nantes métropole a été chargée, via son service Achats, de grouper les commandes afin de fournir un premier masque à chacun des 600 000 habitants de la métropole. Le coût serait partagé entre les 24 communes et la Métropole.

« Ces masques ont été commandés auprès d’entreprises certifiées, selon les recommandations de l’AFNOR. Reste à savoir si cette commande supplémentaire sera livrée à temps » a indiqué Fabrice Roussel, le maire de La Chapelle-sur-Erdre et premier vice-président de Nantes métropole dans un article paru dans Ouest France mardi 21 avril.

Par ailleurs, une réflexion est en cours sur la réouverture progressives des écoles communales et fera l’objet d’une prochaine communication.
 

POUR RAPPEL

Seul le masque de type FFP2, réservé en période de crise en priorité  au milieu hospitalier ou aux personnels médicaux, demeure efficace pour se protéger de postillons et autres gouttelettes émises lors d’éternuements, lesquels pourraient contenir le virus.

Le masque en tissu « anti-projections » sert, quant à lui à éviter de contaminer les autres. Cette protection nasale et buccale permet aussi de réduire la charge virale à laquelle nous pouvons être exposés.

Suivez-nous : Facebook