Les Glaces en Loire

Autrefois, le chenal de la Loire n'était pas aussi profond qu'il ne l'est aujourd'hui,  les premiers glaçons faisaient leur apparition sur le fleuve après des semaines de grands froids et des températures bien en dessous de zéro. Les plaques de glaces devenaient de plus en plus abondantes et s'accumulaient sur les rives du fleuve en de gros blocs enchevêtrés que les marées déplaçaient.


►  De Novembre 1978 à début 1789 : Très grand froid sur le royaume. Les gens meurent de faim et de froid.
►  1893 : Les navires rompent les amarres et coulent sous la poussée des glaces.
►  1904 : Hiver très rude ou la fonte des glaces provoqua de graves inondations.
►  1917 : Terrible hiver ou les communications furent bloquées et les ravitaillements très difficiles.
►  1946 : 26cm de Neige en loire-inférieure. Ce record tient toujours.
►  1957 : Long et rigoureux hiver avec -15° relevés.
►  1986 :La centrale EDF de Cordemais tombe en panne sous la demande trop importante d'électricité. Toute la Bretagne est privée d'énergie pendant 30 minutes.

Plus le froid durait et plus la Loire se figeait. Les bacs ne passaient plus et aucun navire ne remontait l'estuaire ni ne le descendait entre Nantes et Saint-Nazaire. A Nantes, afin de protéger les ponts, on utilisait la dynamite pour disloquer les blocs de glace accumulés autour de leurs piles. Ces conditions météorologiques amenaient de nouvelles conditions de jeux pour les enfants, surtout en glissades, patinages et bagarres de boules de neiges bien-sur.Par contre toutes ces tonnes de glaces venaient forcément à fondre lorsque le redoux réapparaissait. S'ensuivait souvent et malheureusement les inondations qui affectaient les rives du fleuve.

Suivez-nous : Facebook