Urbanisme et Espace public

Au fil des siècles, le bourg du Pellerin s'est dessiné, la diversité architecturale et sa situation en bord de Loire lui donnent un caractère pittoresque. La topographie du lieu, remarquable par la forte pente vers la Loire, est à l'origine du développement du bourg en forme de « croissant de lune » dominant le fleuve. 
Une architecture diversifiée : 
L'essor de la commune est historiquement lié à l'articulation des activités rurales et portuaires, porteuse d'une architecture diversifiée allant de la petite maison de pêcheur à la demeure bourgeoise.

Trois pôles ont ainsi, au fil de l'histoire, structurés le bourg :
A l'est, le pôle religieux, avec la cure, l'église et le prieuré,
A l'ouest, le pôle politique, avec le château médiéval fortifié, détruit par Richelieu au XVII° siècle,
Au centre, le pôle commercial, avec les halles installées au XIX° siècle.
L'urbanisation :
Le territoire du Pellerin, bordé par la Loire sur 16 kilomètres de rives, est très allongé d'Est en Ouest.
La consommation d'espaces par l'urbanisation est donc restée très limitée. Avec une superficie de 3065 hectares, dont 94 % d'espaces naturels (71 % sont protégés), Le Pellerin présente une faible densité (1,23 habitants/ha). La population se concentre essentiellement dans l'Est de la commune, à l'intérieur du bourg.
Le bourg :
Le bourg se caractérise par un tissu urbain dense (hors les 5 principaux villages : le Pé de Buzay, Vièvre, la Bricolière, le Grand Chemin et la Martinière).

Le vieux bourg présente un maillage urbain resserré. La Municipalité a la volonté de préserver et de mettre en valeur, par la restauration et la conservation, le patrimoine bâti du vieux bourg, dont de nombreuses maisons sont plus que centenaires.
Le développement urbain :
Tout en veillant à préserver les espaces naturels et à privilégier les constructions dans les secteurs déjà urbanisés, l’équipe municipale souhaite conduire une densification raisonnée :

► Encadrer la hauteur des bâtiments collectifs en centre-bourg ;
► Limiter les immeubles dans les secteurs pavillonnaires ;
► Mieux répartir l’habitat à des fins de mixité sociale.

Plus d'infos auprès du service Urbanisme et aménagement de l'espace public au 02 40 97 58 90