19 > Le camp des Américains, les barrages sur le canal de la Martinière et les voiliers

Dès 1921, le Canal servit de cimetière à bateaux. Désertant les mers, les grands voiliers Nantais, devenus obsolètes avec l’arrivée des vapeurs, venaient avant démolition ou revente s’amarrer le long des berges du Canal, offrant un magnifique spectacle. Quelle triste fin pour ces courageux coureurs des mers !

En 1945, le premier bassin était délimité par le barrage de terre, construit à 800 mètres en aval de l’écluse de la Martinière, pour renflouer les navires coulés par les Allemands lors de leur débâcle.

Le camp des Américains et les barrages

Entre 1957 et 1967, les Américains occupent l’entrée du Canal de la Martinière. Ils y installent une base de l’OTAN sur la rive nord.

Dès 1957, avec l’arrivée dans le Canal d’une importante flotte de péniches de débarquement de l’armée américaine, l’extension du bassin existant devint nécessaire.

En 1963, un nouveau barrage fut édifié à 400 mètres plus en aval de l’existant, qui sera alors supprimé, offrant ainsi jusqu’en mars 1967, date de fermeture du camp des Américains, un énorme bassin permettant le stockage de l’importante flotte de matériels de l’OTAN.

Les voiliers

Plus de dix mille navires au long cours et caboteurs, dont plusieurs centaines de grands voiliers de commerce à 3 ou 4 mâts avec une hauteur de 40 mètres, ont emprunté le Canal de la Martinière. Ils offraient un spectacle grandiose.

 

Suivez-nous : Facebook